Exposer la musique

Avant de devenir une place iconique, le Trocadéro abritait une salle
de concert aux dimensions exceptionnelles pour Paris (4 700 places). Intégré au programme architectural de l’Exposition universelle de 1878, ce lieu accueille – dès son inauguration et durant cinq mois – l’un des premiers festivals en France dans le sens moderne du terme. Plus de cent auditions s’y succèdent pour présenter les différentes facettes de l’art musical français et étranger : pratiques professionnelles et amateurs, compositions contemporaines ou plus anciennes, chœurs et orchestres monstres ou formations de chambre. La musique ne sert plus seulement à embellir les cérémonies protocolaires. Il s’agit, bien au contraire, de l’exposer, en suivant l’exemple des beaux-arts. Comment se forme ce projet ? Et que nous raconte-t-il de l’époque qui le voit naître ? Étienne Jardin revisite l’histoire du concert en s’appuyant sur cet événement jusqu’alors peu étudié et y pose un nouveau jalon.

Préface de Rémy Campos
Parution 21 juin 2022
Hors collection
Thématique : musique
304 pages
12 illustrations n & b
Index, bibliographie
17 x 11 cm
19 euros
ISBN 978-2-491382-03-2

Étienne Jardin est directeur de la recherche et des publications du
Palazetto Bru Zane – Centre de musique romantique française (Venise).
Docteur en Histoire de l’Ehess, ses travaux portent sur la vie musicale au
XIXe siècle. Il a dirigé plusieurs ouvrages collectifs (parus chez Actes Sud, Brepols et Peter Lang) et confondé la revue Transposition. Musique
et sciences socialesExposer la musique est son premier livre personnel.